Sélectionner une page

La mobilité des étudiants HEI

Partir en échange

charte-erasmus

HEI 4 (2e année de cycle ingénieur) : une année d’étude (environ 10 mois),

HEI 5 (3e année de cycle ingénieur) : un semestre d’études (4 à 6 mois) ou un PER (3 mois minimum selon les conditions de l’université d’accueil – projet d’étude recherche), ou un semestre d’études suivi d’un PER,

HEI 5 (3e année de cycle ingénieur) : une année d’études en 5e année pour obtenir un diplôme, préparer un cursus imbriqué – prolongation de la scolarité d’au moins 6 mois,

Apprentis : un semestre (pouvant aller de 4 à 6 mois) dans une université partenaire à l’étranger lors de la dernière période académique après accord de l’entreprise ;

Deux principes :
1 – L’exonération des droits d’inscription dans l’université d’accueil (hors prolongation de cursus, double diplôme, cursus imbriqué). Des frais spécifiques peuvent néanmoins être imputés (carte étudiant, sport, transport…).

2 – La reconnaissance académique des travaux effectués dans l’université d’accueil permettant ainsi la validation du séjour d’études dans le cursus d’HEI sur la base d’un contrat conclu entre vous, l’université d’accueil et HEI.

100% de nos étudiants partent à l’international

Au cours de sa scolarité, chaque étudiant / apprenti doit valider une période de mobilité à l’international d’au moins 3 mois en principe continue. Dans le cas d’une mobilité discontinue, la période devra être d’au moins 4 mois (dont si possible la moitié sur des stages).
L’objectif de cette expérience est de donner à chaque élève l’occasion d’une immersion dans un milieu à priori inconnu et de pratiquer l’interculturel en situation de quasi autonomie ; éventuellement en plus de perfectionner ses compétences linguistiques pour être capable de communiquer dans une ou plusieurs langues étrangères et, en cas de stage, de profiter d’une expérience professionnelle à l’étranger.
L’expérience de mobilité internationale doit être effectuée dans un pays éloigné de l’école et du domicile familial ne permettant pas des retours fréquents afin de s’assurer de la « rupture culturelle » recherchée via cette expérience. A ce titre, les pays ou régions francophones d’Europe et les DOM-TOM (à l’exception de la Guyane et de la Nouvelle Calédonie) où on ne trouve ni découverte d’une autre culture, ni amélioration en langue étrangère, ne conviennent pas pour valider la mobilité internationale.

Anne LACOUR

Chargée des échanges internationaux

Faire un stage à l’international

Les différentes possibilités pour valider sa mobilité grâce à un stage sous statut étudiant :
>> une expérience en entreprise à l’international de type « professionnalisation » entre HEI 4 et HEI 5 ou de type « ingénieur » à la fin de HEI 5,
>> une ou plusieurs expériences spécifiques à l’international à valider préalablement par le service des stages,
>> un eleven week project à l’international,

Pour valider sa mobilité sous statut apprenti :
>> il faut réaliser une ou plusieurs expériences en entreprise en accord avec l’entreprise avec laquelle l’apprenti a signé son contrat d’apprentissage ; la convention CFA-Entreprise introduit explicitement cette clause de mobilité.

Réaliser une mission humanitaire

Il est possible de valider sa mobilité à l’international en aidant les autres et en poursuivant un projet bien précis.

Le projet doit être validé par le service international.

Obtenir une bourse

Si vous êtes boursier sur critères sociaux, vous continuez à toucher votre bourse CROUS,

Bourses possibles en cas de dépa
rt pour un séjour :

>> Bourse ERASMUS+ dans le cas d’un séjour ou d’un stage ERASMUS+

>> Bourse Blériot pour un séjour ou un stage hors Europe (sous conditions de ressources)

Contacts

Les informations, dossiers de candidature pour obtenir ces bourses sont gérés par le service international.
Nous vous accompagnons dans ces démarches.

Anne LACOUR

Chargée des échanges internationaux

Tel : +33 (0)3 59 56 69 26
anne.lacour@yncrea.fr

Priscilla JAROSZ

Assistante relations internationales

Tel : +33 (0)3 28 38 48 58
priscilla.jarosz@yncrea.fr

hei.fr

hei.fr