Ingénieur aéronautique : ingénierie spatiale
et au-delà

Sans le travail d’un ingénieur aéronautique, pas d’avion à l’horizon ! Pour ce grand technicien, spécialiste des matériaux, des calculs, de l’aérodynamique, de la conception logiciel, c’est la polyvalence des missions et des emplois possibles qui caractérise la fonction. Prêt ? Embarquez !

Salaire à l’embauche Secteurs d’activité principaux ça recrute? Filières de formation
INFOS CLEFS 3 000€ mensuel environ. Entreprises et industries aéronautiques, Défense nationale Oui! La demande est présente. Ecoles d’ingénieurs. A HEI, la spécialisation “conception mécanique”

C’est quoi un ingénieur aéronautique ?

Enfant vous rêviez de fabriquer des avions, vous inventiez un nouvel engin spatial et vous aviez la tête dans les étoiles ? Tel est l’univers de l’ingénieur aéronautique ! Mais attention, derrière la fonction se trouvent en réalité plusieurs métiers possibles, qui travaillent tous au développement d’engins destinés à traverser le ciel (ou l’espace) et à celui des logiciels qui les pilotent ou les contrôlent . 

Concrètement, le rôle des ingénieurs aéronautiques est de concevoir, de tester, de fabriquer et de vendre des avions, des hélicoptères, etc. pour les secteurs civil et militaire. Ils conçoivent aussi des lanceurs spatiaux, des satellites, des fusées. Ils peuvent aussi concevoir les outils associés à l’industrie aéronautique : radars aériens, systèmes logiciels, systèmes de radiotransmission.

Les ingénieurs aéronautiques vont travailler de concert avec des équipes de spécialistes et de techniciens aux profils variés, et manipuler des connaissances scientifiques et techniques très poussées, et diversifiées : 

  • aérodynamisme
  •  mécanique
  • électronique
  • télécommunications
  • optique
  • informatique…

Ingénieur aéronautique, c’est donc plus une fonction qu’un seul métier. Parmi les ingénieurs aéronautiques on retrouve des ingénieurs calcul, des ingénieurs études et conception, des ingénieurs production, des ingénieurs mécanique, des ingénieurs responsables des essais pendant les vols, des ingénieurs d’affaires chargés de vendre les produits… Bref, beaucoup de profils, et beaucoup de possibilités de carrière différentes.

 

Ingénieur aéronautique, ses missions principales

Selon sa spécialité, l’ingénieur aéronautique exerce les missions suivantes :

  • l’étude et la conception assistée par ordinateur de pièces pour les avions, hélicoptères, satellites, etc.
  • la conception de prototypes ;
  • la création de maquettes numériques ;
  • la création de logiciels de calculs, de contrôle et de guidage des appareils ;
  • la réalisation de tests et de simulations techniques ;
  • la supervision de la fabrication des appareils ;
  • la veille technologique ;
  • la coordination des essais techniques ;
  • la maintenance des différentes pièces et systèmes.

L’ingénieur aéronautique vise la meilleure performance possible pour les pièces et produits qu’il conçoit. Il connaît bien les matériaux composites, et reste en veille constante sur son secteur d’activité. Pour mener à bien l’ensemble de ses missions, l’ingénieur aéronautique doit maîtriser de nombreuses compétences, faire preuve de polyvalence, d’ingéniosité et parfois de créativité, toujours associées à une grande maîtrise technique.

 

Dans quels secteurs travaille l’ingénieur aéronautique ?

Les ingénieurs aéronautiques travaillent fort logiquement pour l’industrie aéronautique en France et à l’étranger. Ils peuvent évoluer chez les grands constructeurs comme Dassault, Airbus, mais également dans des entreprises plus petites, car elles sont nombreuses sur toute la chaîne de valeur du secteur. Ils peuvent aussi rejoindre des équipementiers comme Thalès. Enfin, ils peuvent aussi travailler pour le secteur public, dans la Défense. Certains travaillent aussi pour des organismes de recherche.

L’ingénieur aéronautique est donc un véritable métier d’avenir. Découvrir d’autres métiers d’ingénieur d’avenir.

Ingénieur aéronautique, de la polyvalence dans l’air

Les ingénieurs aéronautiques exerce des métiers très diversifiés et passionnants, qui impliquent de prendre part à des projets parfois grandioses, menés en équipe, et d’endosser de grandes responsabilités. Peut-être plus que dans d’autres métiers de l’ingénierie, l’aéronautique est un secteur qui permet des évolutions de carrière transversales, d’une fonction à une autre. Enfin, les salaires à l’embauche sont plutôt attractifs, même pour les premiers emplois.  A noter malgré tout que la concurrence est assez importante entre les jeunes diplômés. 

Quelles compétences clés pour être ingénieur environnement ?

Les ingénieurs aéronautiques sont de fins techniciens et des scientifiques rigoureux, aux compétences nombreuses :

  • maîtrise experte de son coeur de compétences (mécanique, optique, calculs, télécommunications, etc.)
  • management de projets complexes
  • management d’équipe
  • polyvalence
  • maîtrise de l’anglais
  • veille technologique constante.

 

Un ingénieur aéronautique doit en outre développer les qualités suivantes :

  • sens de la diplomatie, de l’écoute et du dialogue, aisance relationnelle ;
  • capacité à travailler en équipe ;
  • ouverture d’esprit, créativité ;
  • curiosité ;
  • minutie, patience ;
  • sens de l’autonomie, capacités à prendre des décisions et à gérer l’imprévu ;
  • capacités à arbitrer entre objectifs techniques et contraintes budgétaires.

Quelle formation suivre pour devenir ingénieur aéronautique ?

Pour devenir ingénieur aéronautique, après un bac scientifique, il faut un diplôme de niveau master (bac+5). Plusieurs options sont possibles :

  • une grande école d’ingénieur spécialisée, il en existe plusieurs qui proposent des formations de pointe ;
  • une grande école d’ingénieur généraliste, avec une spécialisation en aéronautique, comme à HEI avec la spécialisation conception mécanique ;
  • un master en université, avec une spécialité en aéronautique, ou dans des domaines proches comme la mécanique ou les télécommunications.

Evolution de carrière d’un ingénieur aéronautique

 

Il est fréquent pour un jeune diplômé ingénieur de commencer en bureau d’études. Avec l’expérience, les ingénieurs aéronautiques s’occupent de projets de plus en plus complexes.

Il est possible de se spécialiser (en conception, en maintenance, etc.), d’évoluer vers des fonctions plus commerciale, ou de prendre des responsabilités, jusqu’à des postes de directions techniques par exemple. 

Il faut garder à l’esprit que l’aéronautique est un secteur international avant tout, et donc la mobilité est plutôt de rigueur. Les postes existent, mais il faut être parmi les meilleurs pour travailler sur l’avion du futur ou les projets spatiaux de demain. Des débouchés s’ouvrent aussi aux ingénieurs en aéronautique dans des secteurs parallèles, comme celui des technologies de l’information et de la communication, qui apprécient ces profils polyvalents.

 

Quel est le salaire d’un ingénieur aéronautique ?

Un ingénieur aéronautique débutant peut gagner entre 2800 et 3250 euros bruts mensuels en début de carrière, une fourchette qui grimpe à 5000 à 7700 euros bruts mensuels en fin de carrière. Les salaires sont variables selon les responsabilités exercées, les entreprises, les domaines privilégiés.

 

Partages