Formation en école d'ingenieur avec spécialisation génie électrique

Vous êtes intéressé par le génie électrique et les énergies de demain, fasciné par les applications automatisées du futur ? Vous souhaitez être acteur de la transition énergétique et industrielle?Le domaine Energies Systèmes Electriques et Automatisés est fait pour vous.

LE GÉNIE ÉLECTRIQUE, LE SECTEUR DE L’ÉNERGIE ET DES SYSTÈMES AUTOMATISÉS DU FUTUR

L’énergie électrique est partout dans notre quotidien. De nombreuses industries, mais aussi les producteurs et les fournisseurs d’énergie, tous les jours, se mettent en quête des meilleures performances et usages pour améliorer :

  • la production d’électricité
  • le stockage de l’énergie
  • l’acheminement dans les réseaux
  • la maîtrise de la consommation d’électricité.

 

Au cœur de ces enjeux, l’ingénieur spécialisé en génie électrique anticipe les risques, optimise les réseaux, et trouve des solutions adaptées.

GÉNIE ÉLECTRIQUE, UNE FORMATION POUR EXERCER DANS DE NOMBREUX SECTEURS D’ACTIVITÉS 

De nombreux secteurs font appel aux compétences des ingénieurs formés au génie électrique et aux systèmes automatisés :

  • les producteurs d’énergie
  • les industries, spécialisées dans l’électronique (systèmes embarqués, etc.), l’électrotechnique (automobile, transports, etc.), l’informatique industrielle et les télécommunications
  • le secteur du BTP et de l’aménagement, avec les enjeux de maîtrises de l’énergie à l’échelle des quartiers ou des villes (smart grid), ou d’un bâtiment (smart building).
  • l’industrie en général, avec les systèmes automatisés, motorisés, robotisés…

 

GÉNIE ÉLECTRIQUE, UN SECTEUR HIGH TECH, AUX ENJEUX D’AVENIR 

Le génie électrique est un secteur d’activité très innovant et qui touchent à des enjeux forts aujourd’hui :

  • Les énergies renouvelables.  Aujourd’hui, 20% de la production mondiale d’électricité est d’origine renouvelable. Les systèmes énergétiques et de production de l’énergie électrique sont de plus en plus complexes et nécessitent une gestion intelligente. La formation ESEA permet de découvrir les enjeux et les défis techniques des énergies renouvelables (éolienne, photovoltaïque, etc.) 
  • L’Efficacité énergétique et la maîtrise de la production et de la consommation d’énergie. Ce sont des enjeux d’actualités, jusque dans la conception et l’architecture des réseaux des bâtiments, par exemple
  • L’automatisation et la robotique industrielle. Pour les industries, réussir à passer de nouveaux seuils technologiques dans les processus d’automatisation impacte la performance et la compétitivité.

 

DÉVELOPPEZ DES COMPÉTENCES TECHNIQUES AVANCÉES 

Accessible à partir de la 4e année, le domaine ESEA forme des ingénieurs en génie électrique capables de maîtriser, hiérarchiser, superviser et optimiser des systèmes de production ou de gestion de l’énergie électrique de plus en plus complexes. 

Ils développent de nombreuses compétences techniques, et humaines :

  • Techniques électriques et connaissances scientifiques approfondies
  • maîtrise des logiciels et environnement de travail des ingénieurs en génie électrique
  • maîtrise des normes et règles environnementales applicables à leur domaine d’activité
  • management, gestion de projet…

 

GÉNIE ÉLECTRIQUE, ON FAIT QUOI PLUS TARD ?
TÉMOIGNAGE ET EMPLOIS PORTEURS

Les diplômés racontent : Gabriel LECAT, Responsable d’Affaires chez D. Delporte (HEI 2016)

Didier DELPORTE est une société du groupe VINCI Energies, intervenant majoritairement dans la région Lilloise dans l’installation d’équipements électriques dans le secteur des bâtiments tertiaires (Bureaux, crèche, école…). Notre société réalise aussi bien des installations électriques en courant fort (transformateur, tableaux électriques, éclairage, prise …) qu’en courant faible (système de sécurité incendie, contrôle d’accès, vidéosurveillance, système anti intrusion…).

Je suis sorti d’HEI en décembre 2016 après avoir effectué mon stage de fin d’études au sein de l’entreprise D. DELPORTE. Cette immersion de six mois au sein de l’entreprise m’a conforté dans mon choix de devenir responsable d’affaires. Durant ce stage, j’ai pu assister à diverses phases de chantier (chiffrage, étude et réalisation des plans, exécution des travaux). A la fin de ma période de stage, j’ai accepté le CDI proposé par l’entreprise en tant qu’assistant responsable d’affaires.

Le schéma d’évolution chez VINCI Energies est adapté à des jeunes diplômés qui sortent d’école. En effet, nous intégrons le groupe en tant qu’assistant responsable d’affaires, sous la tutelle d’un responsable d’affaires plus expérimenté qui nous guide lors de nos premières années et qui au fur et à mesure nous laisse de plus en plus d’autonomie et de responsabilité sur les dossiers. J’ai pu ainsi acquérir de l’expérience dans de bonnes conditions.

Le quotidien d’un responsable d’affaires s’articule autour de nombreux aspects aussi bien techniques que humains (réunion de chantier, rdv client, points techniques, gestion d’équipe) ce qui en fait un métier très enrichissant à tout point de vue !

La formation HEI m’a permis d’appréhender ces différents aspects de la meilleure des façons aussi bien techniquement qu’au niveau management. Alors qu’une chose à vous dire, pourquoi pas vous et à bientôt sur un chantier …

LES DIPLÔMÉS RACONTENT : LAETITIA, INGÉNIEUR ÉLECTRICIEN CHEZ OVH 

Laetitia, ingénieur électricien chez OVH raconte ce que le domaine ESEA lui a apporté pour exercer son métier.

 QUELS MÉTIERS EXERCENT LES DIPLÔMÉS ? 

Quelques exemples de métiers en génie électrique accessibles une fois diplômé :

  • Ingénieur d’affaires
  • Ingénieur d’exploitation
  • Ingénieur électricien
  • Ingénieur d’études
  • Ingénieur de production
  • Ingénieur électronique
  • Ingénieur systèmes électriques 

ESEA, DEUX ANNÉES POUR VOUS FORMER

 LE CONTENU DE LA FORMATION AU GENIE ELECTRIQUE ESEA 

La spécialité génie électrique est accessible après vos trois premières années à HEI. En 4e année, le parcours pédagogique s’appuie sur trois axes de formation :

  • L’ingénierie des systèmes électriques (énergie et production d’électricité, électronique de puissance) ;
  • L’ingénierie des systèmes automatiques (automatismes, robotique et vision) ;
  • L’ingénierie du signal (instrumentation numérique et électronique). 

25 % de la formation est dédié à un projet technique.

En 5e année, la formation s’appuie sur deux axes :

  • L’ingénierie des systèmes électriques (traction électrique ferroviaire, Smartgrids, etc.) ;
  • L’ingénierie des systèmes automatiques (gestion énergétique, smartbuildings, etc.). Les étudiants travaillent sur des logiciels réputés comme Matlab, Unity pro, Wonderware, Tia Portal, WinCC, etc.

 

UNE PÉDAGOGIE INNOVANTE

L’innovation est le maître-mot de la pédagogie du domaine ESEA. Elle se traduit par des approches destinées à vous rendre acteur de votre formation :

  • Classe inversée ;
  • Formation par la recherche : vous pouvez vous inscrire en Master recherche en 5e année ou participer à des projets en lien avec la recherche à HEI ;
  • un tiers de la formation est dispensé sous forme de travaux pratiques.

Exemple de projet tutoré de dernière année : gestion intelligente de l’énergie électrique intégrant du photovoltaïque, des charges et des procédés de stockage d’énergie électrique et thermique.

 

 

DES ENTREPRISES QUI NOUS FONT CONFIANCE

Vinci Energies | Eiffage Energies | Clemessy | RTE | Technord | Bouygues Energie et Services | Inéo | EDF | Enedis | Toyota | Schneider | Dalkia | Dassault Système

Contact
Responsable du domaine
Sandrine Dhilly
Responsable du domaine
Dhaker Abbes