Le cycle préparatoire Adimaker

Learning by doing : ADIMAKER propose un cursus innovant en 2 ans, accessible après le bac et destiné à intégrer les programmes Junia (HEI, ISEN, ISA).
Vous avez dit maker ?
Un·e maker est un·e bidouilleur·euse, une personne qui apprend en faisant. Elle teste, expérimente, se trompe, réessaie, réalise. Elle partage ses productions, ses savoirs et ses compétences. « Né aux États-Unis au début des années 2000, le mouvement maker […] est le résultat de la convergence entre la culture numérique du libre et de l’open source d’un côté et des savoir-faire artisanaux plus traditionnels de l’autre. »* Cela nous a inspiré pour la pédagogie qui s’appuie sur l’idée que - en plus de la transmission de connaissances - réaliser des choses concrètes et travailler en équipe aident à apprendre.
« Des makers aux fablabs, la fabrique du changement »
par Laure Cailloce, Journal du CNRS, 19 avril 2018

ADIMAKER :
la pédagogie Learning by doing en
3 approches différentes

Une pédagogie qui se met en 3

La pédagogie d’ADIMAKER combine trois approches :

Des projets de réalisation en groupe : les étudiant·es consacrent du temps à la découverte et à la compréhension des sciences de l’ingénieur sous forme de manipulation/expérimentation. Chez ADIMAKER, c’est en faisant, en équipe, que l’on apprend : les étudiant·es peuvent tester, expérimenter, se tromper, réessayer, s’aider les uns les autres, apprendre des uns et des autres.

Du travail personnel, avec de l’aide pour la méthodologie.

Des cours, des travaux pratiques, des travaux dirigés : pour compléter la pédagogie par projet, les étudiant·es reçoivent des apports théoriques qui leur permettent de formaliser les savoirs scientifiques dont ils ont besoin pour réaliser leurs projets.